Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2015

Pour qui ces belles images ?

savarCatRed.jpg

Dans une édition récente du journal Le Quotidien, il y avait cet encart publicitaire de la boutique Savard Chaussures (Saguenay). Papier, photo, graphisme: tout cela est fort beau, d'une rare qualité je dirais (à laquelle ma numérisation ne rend pas justice, je l'avoue).

Il comprend 20 pages en format (non standard) de 27 par 18 cm. Les photos sont travaillées et découpées, les arrière-plans savamment texturés. Il y a parfois contraste, parfois fusion entre le sujet et le décor.

Une jolie mannequin présente les chaussures pour dames. L'accent est mis davantage sur elle, corps, cheveux, maquillage, vêtements, que sur les chaussures qu'elle porte. Il y a aussi un mannequin masculin, qui apparaît une seule fois, sur la quatrième de couverture.

Au sujet des souliers eux-mêmes, outre les photos, on trouve bien peu d'information: la marque (Geox, Clarks, etc), le modèle. Mais aucun texte descriptif, aucun prix, rien sur les tailles et couleurs disponibles non plus.

Cette belle publication se démarque nettement, par sa qualité et son concept, des circulaires habituellement insérés dans les journaux ou livrés à ma porte par Publisac, tout juste bons pour la récupération.

Tout cela me laisse perplexe. Tiraillée entre d'une part mon envie de lever mon chapeau à l'audace et à la qualité de l'ouvrage, et d'autre part mon insatisfaction comme éventuelle cliente qui aimerait bien en savoir un peu plus sur les produits avant de se présenter à la boutique...

 

12/12/2014

Choisir sa tête

salle,spectacle,vision

(Photos prises en 2010 au Palais Garnier: ci-dessus, avant le début de la représentation, et ci-dessous, pendant... avec un tête pas possible devant moi)

 

Quand je vais dans une salle sans place assignée, au cinéma par exemple, j'ai tendance, comme la plupart des gens j'imagine, à m'installer derrière un siège vide. Pour ne pas avoir devant moi une tête ou des épaules qui obstruent ma vue.

Du moins c'était le cas jusqu'à tout récemment. Quelques expériences m'ont fait comprendre que ce n'est pas toujours le meilleur choix. En effet, il m'est arrivé de prendre place derrière un siège vide... qui l'est demeuré jusqu'à ce que vienne s'y asseoir une dame dont le haut chignon et les boucles folles me cachaient le spectacle. Ou une bourgeoise à large chapeau. Ou un type qui garde sa casquette vissée sur la tête.

Ou un grand et élégant jeune homme, longues jambes, larges épaules, dos bien droit, chevelure abondante: tout à fait mon genre... à condition qu'il soit assis à côté de moi, et non devant, avec une femme!

salle,spectacle,vision

Alors j'ai changé de méthode: désormais, plutôt que de me fier au hasard, ou de souhaiter que le siège demeure vide, ce qui est peu probable quand le spectacle est très fréquenté, je choisis la personne qui sera assise devant moi. Quelqu'un de très petit: un enfant, une petite vieille un peu voûtée, un vieillard au crâne dégarni. Je m'installe derrière l'élu(e), vérifie que je vois très bien le spectacle ou le film, et le tour est joué.

J'essaie aussi de deviner, par son attitude, si la personne a l'air d'attendre quelqu'un, pour ne pas risquer qu'elle change de siège avec un éventuel compagnon qui serait plus encombrant pour moi.

Et les manteaux...

Un autre irritant du même genre, c'est le manteau d'hiver. Plusieurs semblent délibérément le placer là où il obstruera la vue des autres. À la Maison symphonique, par exemple, alors que je prenais place dans les gradins situés derrière la scène, deux personnes ont eu l'idée saugrenue de placer leur manteaux sur la rampe qui courait devant nous. Cela cachait à leurs voisins une bonne partie de la scène. Heureusement, une placière leur a demandé de les déplacer...

Dans l'autobus, quand on n'est pas assis à l'avant, on ne voit pas grand-chose. Eh bien, un jour, la femme assise devant moi a placé son manteau sur le dossier de son siège, bouchant complètement le minuscule espace par lequel je pouvais voir la route...

11/04/2014

Concorde aux pieds d'argile

Le Concorde, Québec, Superfrancofête, fermeture

Comme le mât du Stade Olympique pour Montréal, le Concorde est depuis depuis 40 ans, le point de repère, l'icône par laquelle on reconnaît Québec (portant même ombrage au véritable emblème de la ville, le Château Frontenac).
Quand on roule sur la route 175 en venant du Saguenay, dès les contreforts de Charlesbourg, on aperçoit la fière silhouette de cet édifice, coupée par sa paroi en diagonale et coiffée de la couronne circulaire du restaurant l'Astral.
J'ai beaucoup fréquenté le Concorde, surtout à ses débuts. En 1974, j'ai participé à la Superfrancofête, comme journaliste invitée par l'organisation. Nous étions une vingtaine, venus du Québec et de toute la francophonie européenne et africaine.

le concorde,québec,superfrancofête,fermeture

Nous logions au Concorde, qui venait tout juste d'être construit... et qui n'était pas tout à fait  terminé! Certaines parties de l'hôtel étaient inaccessibles, pour cause de plâtres, mortiers, bâches, débris et outils qui y traînaient encore.
Mais nos chambres étaient bien finies, modernes, tellement belles et luxueuses le concorde,québec,superfrancofête,fermeture à nos yeux: il y avait deux très grands lits dans la mienne, et pourtant j'y étais toute seule (juré!).
Ce fut pour moi l'occasion de visiter Ottawa et la Baie James, d'être aux premières loges pour tous les spectacles, notamment Le loup, le renard, le lion, avec Vigneault, Leclerc et Charlebois, sur les plaines d'Abraham. Je me souviens!
Par la suite, chaque fois que j'en ai eu l'occasion, j'ai logé au Concorde. (J'en ai même conservé un ensemble de couture, voir ci-contre). Les soirs d'été, m'asseoir derrière la grande baie vitrée de ma chambre et observer, de loin et de haut, l'agitation fébrile de la Grande Allée, c'était magique. Mais ces dernières années, c'était devenu hors de prix et je n'y allais plus, à mon grand regret.

le concorde,québec,superfrancofête,fermeture


Et puis le Concorde a fermé ses portes en février dernier. Il a été vendu, il est encore en vente (l'histoire de cette vente est d'ailleurs en train de tourner en roman d'espionnage). Difficultés financières, marché en régression, le colosse aux pieds d'argile vacille...
La vocation hôtelière du Concorde sera peut-être préservée par un nouvel acheteur, du moins c'est ce que souhaite le maire Labeaume, qui veut à tout prix éviter sa mutation en immeuble de condominiums, en condo-hôtel, ou pire, en une résidence pour aînés (premier projet qui a été complètement rejeté).
C'est donc dire qu'il ne voudrait pas y accueillir le groupe dont moi, ancienne et fervente cliente du Concorde, je fais aujourd'hui partie:  les vieux!

22/02/2014

Vie de couple...

chiens, maîtres, ressemblance

Tel chien, tel maître...

(photo: http://cbx.ro/happybox/ )

 

20/12/2013

Tiré par les cheveux

Coiffure, salons, jeux de mots, Topito

Le site humoristique Topito, auquel je suis abonnée via Facebook, propose une liste intitulée ToTop 60 des noms de coiffeurs en jeux de mots, les devantures sup’hair drôles.

Des noms de boutiques comme comme

  • Frang'in
  • Je fais ce que cheveux
  • KiKoop
  • La raie-création,

c'est rigolo... bien qu'un peu tiré par les cheveux!

Mais ce qui m'a frappée surtout, c'est que plus de la moitié de ces noms sont des calembours formés avec le mot anglais "hair", qui remplace les syllabes homophones de mots français "air", "aire", "ère", etc. Par exemple:

  • ABC d'Hair
  • Adult'hair
  • Hair Force
  • Hair France
  • Mission Hair!!!

Les heureux propriétaires de ces boîtes ne semblent pas avoir noté que "hair" est un mot anglais, et qu'il s'intègre bien mal, pour cette raison, à leurs jolis calembours.

Coiffure, salons, jeux de mots, Topito

Ce genre de nom serait assez inimaginable au Saguenay-Lac-Saint-Jean, où l'utilisation de mots anglais est très mal perçue.

D'ailleurs les coiffeurs et coiffeuses d'ici ne sont pas très portés sur les jeux de mots. On trouve bien L'En-Tête ou Coiffure Homégars, mais en général, le nom des salons de coiffure est plutôt banal, c'est celui du quartier, du ou de la propriétaire (Lionel, Viger, Gigi, Marilyn) ou  de la chaîne (Rhendo, Jacques Despars).

(À Montréal, j'ai trouvé quelques noms issus d'un calembour avec "hair": Lucifhair, L'Hair pur, mais c'est assez rare tout de même).

Voilà une différence culturelle entre nous et les Français: nos noms de coiffeurs sont "plates" mais corrects. Les leurs, plus drôles et plus échevelés, témoignent tout de même de leur idolâtrie envers le moindre mot anglais.

Coiffure, salons, jeux de mots, Topito

Une autre différence, qui n'a pas de rapport avec l'anglais, mais qui est aussi une question de langue: quelques noms de salons (Ainsi soit Tif, Intui'Tif) jouent plutôt avec le mot "tif" ,  qui désigne le cheveu en langue argotique. Fort rare sinon absent des noms donnés aux salons de coiffure québécois, pour la raison qu'il n'est pas utilisé dans la langue parlée ici.

Un de nos cousins réussit même à utiliser hair et tif dans le nom de sa boutique:

Faudra'Tif'Hair!

 


28/08/2013

Oh! les vaches!!

J'ai vu ce texte sur Facebook en anglais. J'en tente une traduction, bien mauvaise j'en conviens, mais j'espère que le sens au moins est clair.

vaches,régime,socialisme

Vaches et régimes
(cours d'économie politique 101)

 

SOCIALISME::
Vous avez 2 vaches.
Vous en donnez une à votre voisin

COMMUNISME:
Vous avez 2 vaches.
L'État les prend toutes les deux et vous donne du lait

NAZISME:
Vous avez 2 vaches.
L'État les prend toutes les deux et vous fusille

FASCISME:
Vous avez 2 vaches.
L'État les prend toutes les deux et vous vend du lait

BUREAUCRATIE:

Vous avez 2 vaches.
L'État les prend toutes les deux, tue l'une, trait l'autre et... jette le lait

CAPITALISME ORDINAIRE:
Vous avez 2 vaches.
Vous en vendez une et achetez un taureau.
Le troupeau s'agrandit et votre avoir aussi.
Vous vendez tout, prenez votre retraite et vivez de vos rentes

CAPITALISME SAUVAGE:
Vous avez 2 vaches.
Vous en vendez une et forcez l'autre à produire autant de lait que 4 vaches.
Puis vous payez un consultant chargé de trouver la cause du décèsde la vache

vaches,régime,socialisme

CAPITALISME DE LA BANQUE ROYALE D'ÉCOSSE:
Vous avez 2 vaches.
Vous vendez 3 d'entre elles à votre compagnie publique, payées grâce à un emprunt fait à la banque par votre beau-frère. Puis vous réalisez une opération de transfert dette/avoir assortie d'une offre publique d'achat, ce qui vous donne en retour les 4 vaches, plus une exemption de taxes sur 5 vaches.
Les droits sur le lait des 6 vaches sont transférés via un intermédiaire à une entreprise des îles Caïman acquise par un mystérieux actionnaire majoritaire, qui revend les droits pour 7 vaches à votre compagnie publique. Le rapport annuel indique que la compagnie détient 8 vaches, plus une option d'achat sur une neuvième.
Vous vendez une vache pour acheter un nouveau président des États-Unis et il vous reste 9 vaches. Aucun document n'atteste de la transaction.
Finalement l'État achète votre taureau

SURRÉALISME:
Vous avez 2 girafes.
L'État vous ordonne de suivre des leçons d'harmonicax5f3wp3s.gif

ENTREPRISE GRECQUE:
Vous avez 2 vaches.
Vous empruntez 200 000 euros pour construire des étables, des salles de trait automatisées, des entrepôts pour le fourrage, des postes d'alimentation, des glacières, un abattoir, une crèmerie, une fromagerie et un centre d'emballage.
Vous n'avez toujours que 2 vaches

ENTREPRISE FRANÇAISE:
Vous avez 2 vaches.
Vous déclenchez la grève, fomentez une émeute et bloquez les routes pour obtenir 3 vaches

ENTREPRISE JAPONAISE:
Vous avez 2 vaches.
Vous inventez un nouveau modèle, 10 fois plus petit qu'une vache ordinaire et qui produit 20 fois plus de lait.
Vous en faites la vedette d'un sympathique manga intitulé Vache-kimona, qui connaît un succès mondial

ENTREPRISE ITALIENNE:
Vous avez 2 vaches.
Vous ne savez pas où elles sont.
Vous décidez d'aller casser la croûte au bistrot

ENTREPRISE SUISSE:
Vous avez 5000 vaches.
Aucune ne vous appartient: les propriétaires vous paient pour les garder

ENTREPRISE CHINOISE:
Vous avez 2 vaches.
Vous avez 300 employés pour les traire.
Vous affirmez être en situation de plein emploi et vantez l'exceptionnelle productivité de votre entreprise.
Vous emprisonnez le journaliste qui a décrit votre situation réelle

ENTREPRISE IRAKIENNE
Tout le monde pense que vous avez plusieurs vaches.
Vous affirmez n'en avoir aucune.
Personne ne vous croit, alors ils vous bombardent et envahissent votre pays.
Vous n'avez toujours pas de vache, mais au moins maintenant vous êtes une Démocratie

ENTREPRISE INDIENNE:c9lw8uq5.gif
Vous avez 2 vaches.
Vous les adorez

ENTREPRISE BRITANNIQUE
Vous avez 2 vaches.
Elles sont folles

ENTREPRISE AUSTRALIENNE
Vous avez 2 vaches.
Les affaires vont plutôt bien.
Vous fermez la boutique et allez prendre quelques bières pour fêter ça

ENTREPRISE NÉO-ZÉLANDAISE
Vous avez 2 vaches.
Celle de droite est vraiment attirante...

26/07/2013

Marmottages

graisse de marmotte,emplâtre,bradcoplast

Selon la tradition, le 2 février de chaque année, la marmotte sort de son terrier et, selon qu'elle voit ou non son ombre, on sait si l'hiver durera encore longtemps ou pas. Au Saguenay-lac-Saint-Jean, le rôle d'oracle a été confié à Ernest la mouffette, pensionnaire au Zoo de Saint-Félicien.

La marmotte peut paraître mignonne quand elle se tient debout sur ses pattes arrière, comme sur la photo ci-dessus. (Le garçon est autrichien et s'appelle Matteo, voir son histoire ici).

Pour le reste, elle prolifère l'été, creuse des trous partout, se fait écraser par les autos.

C'est tout ce que je savais de la marmotte...

jusqu'à ma dernière visite à la pharmacie, il y a quelques jours. En attendant qu'on remplisse ma prescription, j'ai été intriguée par un produit appelé Bradcoplast. J'ai lu ce qui était écrit sur l'emballage:

graisse de marmotte,emplâtre,bradcoplastemplâtre à la graisse de MARMOTTE!

J'ai trouvé bien peu d'informations sur l'entreprise Bradcoplast et sur son produit. Celui-ci est québécois, je crois, mais il semble que la graisse de marmotte soit un remède traditionnel connu et utilisé depuis longtemps en Europe pour calmer les douleurs musculaires.

Bon, j'aime mieux la marmotte sous forme de graisse!

Cette histoire graisse de marmotte,emplâtre,bradcoplastm'a fait penser bien entendu à la célèbre insulte du  capitaine Haddock : "bougre de crème d'emplâtre à la graisse de hérisson!"

Si on n'utilise pas ou plus sa graisse comme remède, le hérisson a précédé la marmotte dans le rôle d'oracle du printemps (hâtif ou tardif) le jour de la Chandeleur. Selon les régions, depuis le Moyen-Âge, on a confié ce rôle à d'autres bêtes comme le loup ou la loutre.

23/06/2013

Les cieux de la Saint-Jean

Brûler pour ensuite renaître.

saint-jean,fête nationale,hogueras,alicante,québec

Symbolique universellement répandue, saluée par des célébrations religieuses ou culturelles. Des spectacles, des feux d'artifice. (Je viens juste d'en voir un, très beau, très long, tout près de chez moi). Et de grands feux de joie, autour du 24 juin, fin de l'hiver, arrivée de la chaleur, pour un temps assez bref. C'est la Saint-Jean-Baptiste, que l'on a rebaptisée Fête nationale du Québec. Exit le petit garçon frisé qui, autrefois, incarnait le saint et prenait place sur un char allégorique.

saint-jean,fête nationale,hogueras,alicante,québec

Mais nous ne sommes pas les seuls à célébrer. Saint Jean le Baptiste est fêté dans tous les pays catholiques, et notamment en Espagne. Dans la ville d'Alicante, cela s'appelle les fêtes des Feux de la Saint-Jean, et ça dure plusieurs jours.

L'élément central des festivités, ce sont les hogueras, de grandes sculptures colorées en papier,  carton et bois, réalisées par des citoyens dans tous les quartiers. Le soir du 24 juin, il y a d'abord un grand feu d'artifice, et ensuite on met le feu à toutes ces créatures,  c'est l'embrasement total dans la ville, et sur la plage.

"C'est finalement le 24 juin à minuit que se produit la  cremà, couronnement de la fête. Après le superbe palmier blanc des feux d'artifice, les hogueras réparties dans toute la ville sont brûlées au milieu de l'allégresse générale, des danses et des chants, et les pompiers arrosent la foule, suivant la tradition de la banyá."

Quand j'ai séjourné à Alicante, en juin 2002, j'ai été témoin des préparatifs de l'événement, il en était beaucoup question dans les médias et dans les conversations. J'ai quitté la ville avant le début des fêtes, et je crois que je n'aurais pas osé me mêler à ces festivités où les excès de toutes sortes sont de mise.

Je ne festoie guère plus ici, au Québec, mais je vis la fête à la télé, je reçois les souhaits de mes amis Facebook et je leur fais les miens. Je pense au feu et à la renaissance, à ce que nous sommes, je suis fière d'être québécoise, et donc,

saint-jean,fête nationale,hogueras,alicante,québec

Bonne fête nationale à toutes et à tous!

12/06/2013

Zazous et zoot-suiters: l'intolérance

zazous,zoot suiters,intolérance,cab calloway,À rebours

Je connaissais le terme zazou parce que j'ai beaucoup fréquenté Boris Vian à une époque très ancienne de ma vie (son roman L'Écume des jours fut le sujet de ma thèse de maîtrise à l'Université de Provence). Sans en être un à proprement parler, Vian aimait la compagnie des zazous français, ces jeunes contestataires proches de l'existentialisme qui portaient des costumes extravagants.

Ils tirent leurs nom, dit-on, de la chanson Zaz Zuh Zaz de Cab Calloway, que l'on peut entendre sur cette vidéo:

zazous, zoot suiters, intolérance, Cab Calloway, À rebours,

Ils étaient sévèrement jugés par la bonne société, mais ce n'était rien comparé au traitement que reçurent leurs prédécesseurs aux États-Unis, les zoot-suiters. J'ignorais totalement cela, que j'ai appris en écoutant une capsule (vous pouvez l'écouter en suivant ce lien) de l'excellente série À Rebours présentée par André Martineau sur Ici Radio-Canada Première, tous les jours à 10h55.

Là aussi, dans les années 40, ces amateurs de jazz et de swing, auxquels se joignaient quelques rebelles et de petits délinquants, portaient des costumes particulier, très mal vus des bien-pensants qui les jugeaient trop larges et non-conformes!

Tellement mal vus que plusieurs d'entre eux furent traqués, battus, emprisonnés, et même froidement exécutés. Ces exactions étaient souvent commises par des soldats de la guerre 39-45, scandalisés par l'attitude libre et parfois arrogante des zoot-suiters.

zazous,zoot suiters,intolérance,cab calloway,À rebours

Il y eut aussi des zoot-suiters au Québec, ce qui donna lieu à quelques affrontements, dont un particulièrement violent entre marins et civils, sur fond de conflit ethnique, en 1944 à Montréal. Voir cet intéressant article de Serge Bernier,  qui analyse l'événement en détail et fait état de la totale partialité avec laquelle fut conduite l'enquête subséquente.

Que d'intolérance envers ceux qui n'entraient pas dans le moule! Peut-être (mais je n'en suis pas sûre) avons-nous progressé, même très légèrement, depuis ce temps.

10/05/2013

Libre... et riche!

Je ne viens pas de sortir de prison, je n'ai pas gagné à la loterie, et pourtant je me sens libre et riche.

Même sans barreaux, on peut être captif d'une habitude, d'un attachement à une personne, à un groupe, à une activité. Comme tout le monde, je suis sans doute dépendante d'un certain nombre de ces choses.

Mais il est une dépendance dont je me suis libérée, presque sans m'en rendre compte, en douceur et par la force des choses, c'est

la dépendance aux produits de beauté.

libre,cosmétiques,maquillage,coûteux

Au cours de ma vie, j'ai sûrement dépensé des milliers de dollars (j'espère ne pas avoir atteint le million!) pour acheter des cosmétiques, produits de soin et de maquillage, dont certains coûtaient très cher.

Ils furent dans la majorité des cas inutiles car ils ne produisirent aucun effet.

Quelques-uns ont été bénéfiques, améliorant légèrement la texture ou l'aspect de ma peau.

Bon nombre se révélèrent inutilisables: couleur inadaptée à mon teint, odeur insupportable, effet irritant sur la peau: après un séjour plus ou moins long dans l'armoire, ils prirent le chemin de la poubelle.

Avec l'âge cependant (et peut-être avec la sagesse), ce type de dépense s'est réduit considérablement. D'abord ma peau vieillit et aucune crème, si coûteuse soit-elle, ne peut empêcher cela. J'ai remarqué que le fond de teint, si diaphane soit-il, exacerbe les défauts de mon teint plutôt que de les dissimuler. C'est la même tendance pour tout ce qui est couleur sur le visage, surtout en poudre, comme les ombres à paupière, le blush sur les joues et autres poudres colorées. Et je ne supporte plus les produits parfumés.

Et l'expérience m'a aussi appris que les meilleurs produits pour moi ne sont pas les plus coûteux.libre,cosmétiques,maquillage,coûteux

Alors ma panoplie beauté (!) s'est considérablement réduite, à la fois en valeur monétaire et en quantité.

Auparavant, j'allais presque chaque semaine chez Pharmaprix à Jonquière, dont le rayon cosmétiques, particulièrement bien garni, est animé par des conseillères compétentes et dynamiques. Soit pour acheter un nouveau produit dont j'avais vu la publicité dans un magazine ou dont m'avait parlé une amie, ou encore pour rechercher le meilleur rouge à lèvres, fond de teint, ou cache-cernes au monde.

Maintenant je n'y vais presque plus, car je trouve tout ce dont j'ai besoin chez Familiprix, tout près de chez moi. Et cela se résume à peu de chose.

Pour les soins:

  • Tous les soirs: eau démaquillante aux bleuets de Klorane.
  • L'hiver, quand j'ai la peau sèche: crème hydratante Cetaphil
  • L'été, pour les excursions et autres activités à l'extérieur:protection solaire 60 (pour enfants, sans parfum et douce pour la peau)
  • Et surtout, absolument rien pendant la nuit !

 

Pour l'apparence, car je me maquille encore avec plaisir (j'en parle dans un prochain billet):

  • Crème teintée BB Marcelle ou Vichy
  • Touche magique de L'Oréal pour cacher les endroits vraiment trop colorés
  • Poudre pressée Pür ou L'Oréal en très petite quantité
  • Et un rouge à lèvres de marque Covergirl qui remplace avantageusement le Lancôme que j'utilisais avant et qui coûtait deux fois plus cher
  • Pour les grandes sorties, un peu de crayon autour des yeux et des lèvres (de deux couleurs différentes, quand même!), de mascara sur les cils... et voilà!

libre,cosmétiques,maquillage,coûteux

C'est donc tout une zone d'intérêt qui est -presque- sortie de ma vie. (Remarquez qu'en vieillissant, je me désintéresse de plusieurs autres choses... et ça ne me fait pas toujours plaisir!). Quand je regarde une publicité montrant les effets d'une crème anti-âge sur le visage d'une fille de 20 ans, je me sens riche de cette dépense que je ne ferai pas!

Quand quelqu'un me dit, (et cela arrive assez souvent) que j'ai l'air plus jeune que mon âge, ça vaut toutes les crèmes du monde!!!

Et je suis libre!

Je ne pleure pas ma liberté perdue comme Farinelli dans la vidéo extraite du film: je la célèbre joyeusement... et discrètement (...la plupart du temps!).