Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2006

Krieghoff, la suite

Les gens vont au café Krieghoff, rue Cartier à Québec (voir note précédente), entre autres pour son immense terrasse bien abritée, où on peut faire n'importe quoi à n'imorte quelle heure: manger une soupe ou un dessert, un repas complet, boire une bière ou un verre de vin, un café, un chocolat chaud, rester quinze minutes ou lire un roman tout l'après-midi, bref, ce qui nous tente, sans que jamais le personnel ne nous regarde de travers. Pour ma part, j'apprécie prendre un café ou une bière sur une terrasse, mais manger dehors, je déteste ça. Qu'à cela ne tienne, on peut aller à l'intérieur, choisir l'une des multiples petites salles, ou encore la terrasse fermée à l'arrière.
Les menus des repas sont bien conçus: ce n'est pas de la haute gastronomie, mais des choses nourrissantes, qui ont du goût, à un prix raisonnable. Il y a une carte, des spécialités, des sandwiches, des salades, et un menu du jour.
C'est près de tout, on peut se rendre dans le vieux Québec à pied, la rue Cartier est très sympathique, conviviale, bon enfant.
Le meilleur souvenir de mon dernier séjour au Krieghoff, il y a quelques semaines: quelques instants passés sur le minuscule balcon à l'étage des chambres. Bien protégée du soleil par un cèdre en pot judicieusement placé, je lisais le Nouvel Observateur tout en sirotant ma Corona Light et en observant, de temps en temps, la vie de la rue, les gens, les autos: un moment de pur plaisir.

Commentaires

Dziekuje za zamieszczenie notki; jest, przynajmniej ja tak uwazam, bardzo przydatna i fajnie napisana. Czekam na wiecej, bo mam zamiar stac sie stalym bywalcem tego bloga.

Écrit par : ubezpieczenia grupowe indywidualne | 18/11/2013

Les commentaires sont fermés.