Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2009

Barcelone, Café de l'Opéra

cafeSoir.jpgQuand on se promène dans une ville étrangère, à la recherche d’un café ou d’un restaurant, on fait parfois le mauvais choix et on se retrouve dans un endroit plus ou moins agréable: en général, ce n’est pas grave et nous avons appris, mon conjoint et moi, à tirer parti de ces situations.
Je me souviens d’un soir à Séville, l’automne dernier: il était tard, nous avions faim, nous avons choisi au hasard un resto où il faisait très froid (grandes fenêtres ouvertes sur une soirée très fraîche), et où on nous a servi des plats à peine décongelés. Mais nous avons pris la chose avec philosophie, et malgré ces irritants, nous avons pris plaisir à observer les gens et les lieux.
Parfois au contraire on “tombe bien” et on se retrouve dans un lieu célèbre, et même mythique. Ainsi le Cafè de l’Òpera à Barcelone,  sur la Rambla, où nous sommes arrêtés un soir pour manger un petit morceau, après avoir assisté à un spectacle (pourri) au splendide Palau de la Musica.
Le Café de l’Opéra s’appelle ainsi parce qu’il est tout près du Gran Teatre del Liceu, l’opéra de Barcelone, en fait du côté opposé de la Rambla. Il a débuté son activité à la fin du 18e siècle, comme point de départ des carrioles qui sortaient de la ville,  avant de devenir une chocolateria, puis un restaurant réputé appelé Lcafeopera-logo.gifa Mallorquina, et enfin, depuis 1929, le Cafè de l’Òpera (plus de détails ici). Il est moins mythique que le café Florian de Venise, mais tout de même, nous avons ensuite appris par le guide Michelin que c'est un incontournable à Barcelone.
Fréquenté par une faune bigarrée, animée, de tout âge et apparemment de toutes orgines, aussi bien des employés des boutiques voisines que des globe-trotters posés là un instant. Selon l'heure de la journée, on peut y prendre un café, une pâtisserie (leur spécialité), un verre de bière ou de vin, un dessert, un repas complet. J’y ai mangé quelques tapas, Jack a pris un dessert. Avec du vin. (Nous étions assis à une des petites tables que l'on voit à gauche sur la photo du bas).
Décor néoclassique agrémenté d’éléments modernistes, cristal, immenses tableaux, miroirs d’origine, escalier de marbre monumental qui conduit à un étage en terrasse (le tout signé par l’architecte Antoni Moragas), le Cafè de l’Òpera fait partie du patrimoine historique de Barcelone. De même que les serveurs, style garçons de café parisiens, la gentillesse en plus.
Il y avait ce soir-là entre autres un groupe de jeunes Américains, des hommes seuls, des couples, un peintre ou dessinateur qui montrait un portfolio à quelqu’un d’autre.
C’est un lieu où on se sent bien immédiatement. On a l'impression que tout est permis:  rester dans son coin, parler à tout le monde... ou se mettre à chanter.
Il nous a permis de vivre un moment privilégié.

cafOpera.jpg

Commentaires

Podziwiam styl, w jakim tekst zostal napisany, bo rzadko zdarza sie, by trafic na cos takiego na internetowym stronau. Poza tym, notka zawiera wielu waznych informacji, wiec to nie tylko przyjemne w lekturze „lanie wody”, ale cos zdecydowanie bardziej wartosciowego. Dzieki!

Écrit par : ubezpieczenia grupowe pracownicze | 26/09/2013

Les commentaires sont fermés.