Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2006

Sac à malices

Le sac à main : j'essaie depuis longtemps de m'en passer, mais je n'y arrive pas. Je n'aime pas l'idée d'être obligée de traîner un objet comme ça, c'est comme un esclavage. Mais où mettre mon argent, mon tube de rouge à lèvres, mes cartes en tous genres, mes kleenex, les factures ou reçus que je ramasse dans les boutiques et au guichet automatique, mon téléphone, mes verres fumés, mes clés ?
L'hiver c'est relativement facile, je peux glisser tout ça dans les poches de mon gros manteau. Mais l'été, quand je porte une petite robe ou un jeans serré, c'est autre chose. Je fais des compromis : j'apporte mon sac à main dans l'auto, je l'y laisse quand je vais faire une course, mais je suis quand même obligée de prendre avec moi mon porte-monnaie et mes clés... Pas fort, hein ?
Et en plus, je suis incapable de changer de sac à main. J'ai le mien, bien banal, en cuir noir, de format moyen, depuis 5 ou 6 ans. Pas besoin de dire qu'il est usé. J'en ai acheté une dizaine, depuis, mais aucun ne fait l'affaire.
Il paraît que le sac à main peut être vu comme un symbole de l'utérus. Ça explique bien des choses...

Commentaires

C'est très bien, continue!!!
Jenny

Écrit par : Spéciale | 14/01/2006

Podziwiam styl, w jakim tekst zostal napisany, bo rzadko zdarza sie, by trafic na cos takiego na internetowym stronau. Poza tym, notka zawiera wielu waznych informacji, wiec to nie tylko przyjemne w lekturze „lanie wody”, ale cos zdecydowanie bardziej wartosciowego. Dzieki!

Écrit par : ubezpieczenia grupowe indywidualne | 18/11/2013

Les commentaires sont fermés.