Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2011

Fashionistas!

Pendant mon récent séjour à Montréal, j'ai assisté à deux événements-mode qui, bizarrement, correspondaient à deux de mes intérêts habituels: spectacle et exposition.

Le spectacle: un défilé de mode haute couture. C'est la première fois que j'assistais en personne à un événement de ce genre. C'est la conjointe de mon fils Cindy (qui a créé  sa propre entreprise de conception et confection de très beaux accessoires en feutre et cuir: C comme Ça), qui m'y a invitée et conduite.

Nous nous sommes donc rendues rue Rachel, helmer joseph,collection,défilé,montréalà l'église Saint-Jean-Baptiste (c'était aussi la première fois que j'entrais dans ce beau temple, un autre trésor de notre patrimoine), pour découvrir les créations du designer Helmer Joseph (son site n'est malheureusement pas du tout à jour. Pour en savoir un peu plus sur lui, vaut mieux aller lire ce compte rendu d'une entrevue donnée au Devoir il y a quelques années). Sensible aux causes sociales, à la misère et à la maladie, le designer a intitulé sa collection (printemps-été 2012) La Boîte de Pandore, en référence aux maux qui affectent les humains, souhaitant peut-être leur faire contrepoids en offrant la beauté de ses créations totalement libres.

helmer joseph,collection,défilé,montréal,jean-paul gaultier,mbamPour une meilleure idée de cette présentation, voir ces quelques articles parus dans les médias (tva, blogue Zola , Avec classe [il y a une erreur sur la date: c'était le mardi 20 septembre], Montreal In Style) de même que ma vidéo ci-dessus, et les photos sur cette page. Excellentes photos aussi dans la galerie-photos au bout de ce lien.

Pendant la demi-heure précédant le défilé, un organiste a animé de belle façon le grand Casavant, j'ai reconnu entre autres un thème des Parapluies de Cherbourg et la toccata de Charles-Marie Widor. D'ailleurs il a continué à jouer pendant tout le défilé, qui a duré une vingtaine de minutes.

Installée dans l'allée centrale, la passerelle allait de la table de communion jusqu'au centre de l'église. Elle se terminait par un escalier, au pied duquel se tenaient quelques photographes qui  mitraillaient les mannequins.helmer joseph,collection,défilé,montréal,jean-paul gaultier,mbam

De très belles jeunes filles, minces et bien faites, prenant l'air sérieux, indifférent et concentré caractéristique des mannequins, ont présenté des tenues très variées:  il y avait du sobre et de l'extravagant, des courbes et des lignes droites, des ensembles très habillés, d'autres moins, en général une seule couleur ou deux, beaucoup de noir et blanc, des détails tels plumes, boutons alignés, perles, noeuds, revers et drapés, un savant mélange de tissus et de matières.

Bref, beaucoup de style et de beauté, comme autant de toiles de maître où se combinent créativité, expérience, réflexion et maîtrise technique. Des vêtements que je ne pourrais pas porter sans doute, mais que je sais apprécier, sans être une experte dans le domaine.

Le public a applaudi la plupart des tenues et à la fin, tous les mannequins (six ou sept) sont venues ensemble et ont à leur tour applaudi le public, la collection, et Helmer Joseph lui-même.

Une belle expérience, j'ai adoré ça.

helmer joseph,collection,défilé,montréal

 

helmer joseph,collection,défilé,montréal,jean-paul gaultier,mbam

(crédit photo: Bicom Communications)

_________

NB: L'exposition, c'est celle de Jean-Paul Gaultier au Musée des Beaux-Arts: j'en parle dans un prochain billet.

Commentaires

Dziekuje za zamieszczenie notki; jest, przynajmniej ja tak uwazam, bardzo przydatna i fajnie napisana. Czekam na wiecej, bo mam zamiar stac sie stalym bywalcem tego bloga.

Écrit par : ubezpieczenia grupowe indywidualne | 26/09/2013

Les commentaires sont fermés.