Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2011

Ces ormes qu'on abat

Les ormes tombent autour de nous, ces jours-ci. Ils sont morts, on les abat. Bien sûr il le faut, mais j'ai quand même la gorge serrée quand je vois tomber ces géants. Ainsi, hier matin, celui-ci était encore debout:

orme,arbre,abattre,ArvidaUn peu plus tard, les employés de la ville lui ont coupé quelques branches:

orme,arbre,abattu,arvida,maladie hollandaise

Le ciel s'était assombri. Ils l'ont entouré d'une corde, puis ont commencé à scier la base:

orme,arbre,abattu,arvida,maladie hollandaise

Le géant est tombé:

orme,arbre,abattu,arvida,maladie hollandaise

Et enfin réduit en poussière:

orme,arbre,abattu,arvida,maladie hollandaise

Remarquez l'homme devant la maison au fond: il scie des pierres chez le voisin. C'était vraiment jour de poussière sur notre rue.

Comme cela se passait en face de notre maison, Jack aussi en a parlé, ici.

Voici d'autres ormes morts des environs, qui seront peut-être abattus aujourd'hui:

orme,arbre,abattu,arvida,maladie hollandaiseorme,arbre,abattu,arvida,maladie hollandaise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Que c'est triste, la mort d'arbres auparavant si majestueux. Ils étaient devenus si grands. Et là, des bouts de troncs. J'ai également suivi ton lien pour le texte sur le blogue de Jacques. Comme les coïncidences sont étranges : j'ai été alertée par l'abattement de ces ormes suite à un tout petit commentaire laissé sur une photo dans le FB de Jacques, un coin paisible d'Arvida. Et tout ça suite à une photo d'édifice à Chicoutimi. Paix à ces vaillants ormes.

Écrit par : Andrée | 05/07/2011

C'est effectivement bien dommage de voir mourir ces arbres, témoins de tant de choses, de tant d'évènements, d'une histoire pas si lointaine qu'on pourrait croire qu'ils ont vu se construire cette ville d'Arvida.
Ils sont majestueux, grands et forts, ces arbres qui font en partie le cachet particulier de nos vieux quartiers, mais n'ayez crainte, la vie étant ce qu'elle est, d'autres arbres plus jeunes viendront y prendre place. Ils grandiront, passeront les âges, et redonneront ses lettres de noblesse à notre quartier tant aimé ! Et soyez en assuré, je vais veillez à les remplacer, pour ne pas oublier...

Écrit par : Voisin | 10/07/2011

Dziekuje za zamieszczenie notki; jest, przynajmniej ja tak uwazam, bardzo przydatna i fajnie napisana. Czekam na wiecej, bo mam zamiar stac sie stalym bywalcem tego bloga.

Écrit par : ubezpieczenia grupowe pracownicze | 26/09/2013

Les commentaires sont fermés.