Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2014

Le monument de Karol Proulx

karol proulx,arvida,monument,Élévation,harold bouchard,vitrail,carré davis

Deux oeuvres de l'artiste saguenéen Karol Proulx sont installées à quelques pas l'une de l'autre, au carré Davis à Arvida. Mais elles ont connu un sort bien différent.
Je les vois chaque fois que je vais au centre-ville, c'est-à-dire très souvent. Mais au cours de cet été qui s'achève aujourd'hui, j'ai fait une sortie spéciale pour les photographier.

Voici la première, la plus connue et la plus visible: un imposant monument en aluminium intitulé "Élévation vers une conscience universelle", qui fut mis en place en 1977 pour souligner le 50ième anniversaire de fondation de la ville d'Arvida.

karol proulx,arvida,monument,Élévation,harold bouchard,vitrail,carré davis

Je l'aime bien à cause de sa dualité: masse et poids du matériau d'une part, et d'autre part, légèretékarol proulx,arvida,monument,Élévation,harold bouchard,vitrail,carré davis avec laquelle ses deux "ailes" se courbent gracieusement pour se tendre vers le ciel, semblant vouloir emporter dans leur élan la sphère située au milieu, symbole de la terre.karol proulx,arvida,monument,Élévation,harold bouchard,vitrail,carré davis

Mais l'oeuvre était inachevée, en quelque sorte. (Cliquer sur la vignette ci-dessus à gauche pour voir son ancien aspect).

À la faveur d'une restauration récente, elle fut également "complétée" de belle façon par l'ajout de deux vitraux signés par l'artiste-verrier Harold Bouchard, qui lui apportent couleur et luminosité.

Circulaires, ces vitraux captent la lumière, et à la fois la renvoient vers l'extérieur et la diffusent vers l'intérieur, sur la sphère où ils produisent de mystérieux reflets.

karol proulx,arvida,monument,Élévation,harold bouchard,vitrail,carré davis

On peut donc dire que cette oeuvre a été d'une certaine façon choyée par les citoyekarol proulx,arvida,monument,Élévation,harold bouchard,vitrail,carré davisns (sauf quelques inévitables vandales) et par les autorités municipales successives de Jonquière, avec laquelle Arvida avait fusionné en 1975, et de Saguenay, avec laquelle Jonquière fusionna en 2001!

karol proulx,arvida,monument,Élévation,harold bouchard,vitrail,carré davis

 

25/06/2011

Immortels enfants de Santander

raqueros,santander,José Cobo,monument

Ces quatre sculptures en bronze représentant des jeunes garçons, ce sont Los Raqueros, les monuments les plus célèbres de la ville de Santander. Je ne l'ai malheureusement pas visitée lors de mon voyage en Espagne, car la région de la Cantabrie, au nord du pays, ne faisait pas partie de notre itinéraire.

Récemment, un reportage de la série Les plus belles baies du monde présenté par TV5 m'a fait découvrir cette magnifique baie de Santander, membre du très select Club des plus belles baies du monde, tout comme la baie de Tadoussac et celles d'une trentaine d'autres villes.

Ces quatre sculptures de l'artiste José Cobo Calderón représentent donc des raqueros, ainsi qu'on appelait les garçons qui autrefois se lançaient à la mer pour y récupérer des pièces de monnaie lancées par les touristes et les curieux. raqueros,santander,josé cobo,monumentImmortalisés, photographiés, admirés par des centaines de milliers de visiteurs venus du monde entier, ils sont devenus de vraies vedettes. Grâce à l'artiste et à la ville qui lui a commandé cette oeuvre, ces jeunes défavorisés, marginaux, dont plusieurs n'étaint sans doute pas des anges offrent aujourd'hui un superbe pied-de-nez à leur sort misérable. (Comme si une oeuvre publique, à Montréal par exemple, mettait en scène des membres de gangs de rue!).

L'écrivain José María de Pereda a décrit et fait connaître ces jeunes garçons dans ses romans, dont l'un s'intitule justement Los Raqueros.

Je les trouve magnifiques, ces enfants de bronze grandeur nature qui se mêlent aux passants. Il me semble que celle des quatre sculptures qui donne à l'ensemble toute sa valeur, son caractère unique, son supplément d'âme en somme, c'est celle-ci, suspendue au-dessus de l'eau:

raqueros,santander,josé cobo,monument

Voici enfin la plaque commémorative, et ensuite le texte qui y est inscrit.

raqueros,santander,josé cobo,monumentLos Raqueros

Personajes tipicos santanderinos descritos por Jose Maria de Pereda, que en los siglos XIX y XX frecuentaban las machinas y acustumbraban a darse un cole en puertochico, buceando en las aguas de la bahia para recoger las monedas que los curiosos les lanzaban.

Et la traduction (bien approximative):

Personnages typiques de Santander dépeints par (le romancier) José Maria de Pereda. Aux 19e et 20e siècles, ces jeunes des quartiers défavorisés se rendaient à  Puertochico, où ils plongeaient dans les eaux de la baie pour y retrouver les pièces de monnaie que leur lançaient les curieux.