Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2012

Au fond du parc, le tombeau

sir william price,tombeau,parc price,kénogami,chute-à-caron,chute à bésyAprès avoir franchi le majestueux portail surmonté des deux lions qui gardent l'entrée du parc commémoratif Sir William Price, il faut bien entendu parcourir ce beau parc tout calme, de style anglais, avec ses larges sentiers propres et bien tracés, tout en se tenant, si on le désire, à l'ombre des grands arbres qui le bordent de part et d'autre. Il est accessible au grand public depuis sa réouverture en 2010. Avant cela, il a été fermé pendant plusieurs années, utilisé par le club d'archers local, puis laissé à l'abandon et aux vandales.

On peut le parcourir à pied (3.4 kilomètres aller-retour), ou encore à vélo, comme je l'ai fait la semaine dernière, quitte à faire de nombreux arrêts pour voir tout ce qu'il y a à voir. Par la même occasion, il est très agréable de rouler un peu aux environs, dans les rues très larges et relativement peu fréquentées du secteur Kénogami.

sir william price,tombeau,parc price,kénogami,chute-à-caron,chute à bésyAu bout du chemin, donc, se trouve le tombeau de Sir William Price, installé au bord d'une falaise escarpée. L'inscription gravée dans la pierre indique qu'il est né à Talca au Chili: il s'agit en fait de Talcahuano, où son père, l'un des fils de William Price, s'était établi. Le petit-fils William (photo en haut à gauche) fut appelé à prendre la relève de ses oncles qui n'avaient pas d'enfant mâle, à la tête de la compagnie fondée par son grand-père. (Liens vers des textes intéressants et détaillés sur la vie et l'oeuvre des deux hommes: William Price le fondateur, un homme d'affaires controversé dont les méthodes ont été dénoncées par une partie de la population et des historiens, et  Sir William Price, son petit-fils qui, lui, fut très apprécié par les gens d'ici).

De là, on a une très belle vue sur le barrage de Chute-à-Caron, de style néogothique(!). Construit par Alcoa sur la rivière Saguenay, il fait maintenant partie du réseau des six centrales hydroélectriques de Rio Tinto Alcan (qui a pris bien soin de ne pas mentionner le nom d'Alcoa sur ce site web).

sir william price,tombeau,parc price,kénogami,chute-à-caron,chute à bésy

sir william price,tombeau,parc price,kénogami,chute-à-caron,chute à bésy

Au retour, on peut descendre les marches d'un bel escalier de bois jusqu'au poste d'observation

sir william price,tombeau,parc price,kénogami,chute-à-caron,chute à bésysir william price,tombeau,parc price,kénogami,chute-à-caron,chute à bésy

qui permet d'apercevoir l'usine dite de Chute-à-Bésy, construite par la famille Price le long de la Rivière-aux-Sables.

On peut lire les panneaux d'information disséminés sur le parcours, s'asseoir sur un banc, pique-niquer si on a apporté ce qu'il faut. Les gens y vont en couple, en famille, promener les enfants... ou les chiens.

Et il y a des travaux en contrebas (vers le Saguenay). Des machines, du terrassement. Je ne sais pas si on construit une route, une autre usine... ou autre chose.

sir william price,tombeau,parc price,kénogami,chute-à-caron,chute à bésy

Commentaires

Magnifique texte, vraiment. Et les photos, venant appuyer le texte, tellement pertinentes et éloquentes. Un excellent reportage de sentiments, d'histoire, d'images.

Écrit par : Andrée | 04/09/2012

Podziwiam styl, w jakim tekst zostal napisany, bo rzadko zdarza sie, by trafic na cos takiego na internetowym stronau. Poza tym, notka zawiera wielu waznych informacji, wiec to nie tylko przyjemne w lekturze „lanie wody”, ale cos zdecydowanie bardziej wartosciowego. Dzieki!

Écrit par : ubezpieczenia grupowe | 26/09/2013

Les commentaires sont fermés.