Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2012

De vins et de goûts...

vin, syrah, shiraz, Wolkloof, sauce tomates, François Chartier, Ayant trouvé dans La Presse une recette de lasagne à la sauce tomate à la syrah, présentée par le sommelier François Chartier et qui me semblait intéressante, je me procure d'abord l'élément essentiel de la sauce, à savoir un vin ayant comme cépage principal la syrah.

J'ai d'abord cherché au supermarché IGA: je m'en doutais un peu... et j'en ai eu la confirmation: imposssible de connaître la provenance des vins vendus en épicerie, encore moins les cépages qui les composent.

Le sujet a précisément été abordé à l'émission L'Épicerie récemment. Tout ça c'est à cause du monopole de la SAQ, qui ne veut pas de concurrence (cependant, même les étiquettes en succursale n'indiquent pas toujours les cépages). Alors, au supermarché, sur les étiquette des bouteilles de vin, on peut lire de longues et flatteuses descriptions, agrémentées d'épithètes comme transparence, légèreté, suavité, fraîcheur, de citations d'auteurs connus, et parfois d'envolées d'un lyrisme délirant... mais aucune donnée précise sur le vin, hormis son degré d'alcool.

Je suis donc allée à la SAQ pour acheter l'un des vins conseillés par François Chartiervin,syrah,shiraz,wolkloof,sauce tomates,françois chartier pour accompagner la recette, soit le Costière de Nîmes Château Mas Neuf, cuvée Compostelle 2007. J'en ai mis une tasse dans ma recette. Cette sauce, que j'ai servie sur des spaghetti, était excellente, mais très épaisse (style bolognaise): il fallait l'allonger avec beaucoup d'eau de cuisson des pâtes. Quant au vin... honnête mais sans grand caractère, insignifiant, avons-nous constaté Jack et moi.

J'ai ensuite ouvert (pas le même soir, tout de même!) un autre vin contenant de la syrah, que j'avais acheté en même temps que le premier, un peu à l'aveugle, histoire de varier l'offrevin,syrah,shiraz,wolkloof,sauce tomates,françois chartier. Le Shiraz Wolkloof 2008, de Robertson Winery (Afrique du Sud), à peu près au même prix, soit autour de 20$ (sur cette page, des photos de la bouteille et des étiquettes prises par moi).

Cette fois-là, il s'est passé quelque chose. Des saveurs bien nettes: vanille, poivre rose, noix de coco même (selon Jack). Bien rond malgré ses 14% d'alcool. Peut-être pas le meilleur que j'aie bu, mais un vin complexe, intéressant, bien caractérisé, bref, un vin qui a quelque chose à dire.

Les commentaires sont fermés.