Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2011

Quand Chausson vole le show

rendez-vous musical de laterrière,renée-paule gauthier,david jalbert,ernest chausson,mozart,ravel

(Renée-Paule Gauthier. Photo Sylvain Dufour, Le Quotidien)

Au Rendez-vous musical de Laterrière mercredi, deux sonates (Mozart: violon et alto, Ravel: violon et violoncelle), jouées par des interprètes de grand calibre, aussi beaux à voir qu'à entendre, Renée-Paule Gauthier et Luc Beauchemin, Élise Lavoie et James Darling), ont occupé de belle façon la première partie.

Mais au retour, avec le Concert d'Ernest Chausson, le concert a pris une autre dimension. Et les pièces entendues en première partie ont été, sans rien leur enlever de leurs qualités ou de leur beauté, reléguées au rang d'apéritif, de mise en bouche.

Le romantisme et le lyrisme de Chausson ont tout balayé, tout arraché, tout emporté.

Grace à six musiciens formidables, les quatre entendus en première partie, plus le violoniste Hugues Laforte-Bouchard et le pianiste David Jalbert. Après avoir donné de brèves et lumineuses explications sur cette oeuvre (sorte de concerto pour violon, piano et quatuor à cordes), ce dernier s'est installé au piano...  Et là, soudain, il s'est passé quelque chose de fabuleux.

rendez-vous musical de laterrière,renée-paule gauthier,david jalbert,ernest chausson,mozart,ravelDes passages tour à tour graves, tendres, légers, enlevés, un sextuor qui sonne comme un grand orchestre, un style qui évoque celui de Brahms, deux solistes merveilleux, notamment le pianiste (photo ci-contre) qui a dominé avec brio une partition à couper le souffle. La directrice artistique du Rendez-vous, Renée-Paule Gauthier, n'était soudain plus directrice, mais une grande soliste qui a tiré de son Stradivarius toute la substance de cette extraordinaire composition.

Pour moi comme pour beaucoup des quelque 200 auditeurs réunis dans la petite église de Laterrière, cette oeuvre fut une découverte. Ernest Chausson n'a pas un répertoire très abondant, car il est mort jeune, à 44 ans, dans un accident de vélo.

rendez-vous musical de laterrière,renée-paule gauthier,david jalbert,ernest chausson,mozart,ravel

(Le deuxième mouvement (Sicilienne) du Concert d'Ernest Chausson joué par l'ensemble Avalon, sur Youtube)


Toutes les parties de cette oeuvre sont formidables et extraordinairement exigeantes pour les interprètes, qui travaillaient, vibraient, transmettaient presque directement l'émotion. J'avais l'impression que toute la salle, l'église, les musiciens, les spectateurs s'arrachaient du sol, comme soulevés par un vent de passion, d'émotion, de vie.

Un moment fabuleux vraiment.

Les mêmes artistes avaient récemment joué cette oeuvre au Bic, alors qu'ils participaient au Festival de musique de chambre fondé par deux d'entre eux, Élise Lavoie et James Darling. Le concert est diffusé ce soir (jeudi) sur Espace Musique. Sûrement fort agréable à écouter, car c'est une oeuvre magnifique, mais la magie de ces instantstous sont emportés d'un même élan, seuls ceux qui se sont rendus à Laterrière mercredi (et peut-être au Bic précédemment) ont pu la vivre.

Des moments uniques. C'est pour ça qu'on va au concert...

_____________

Le journaliste Daniel Côté, du Quotidien, a intitulé son article Derrière la musique, il y a la vie, en référence aux propos de Renée-Paule Gauthier qui a évoqué la naissance de son fils Aidan, il y a un an, et la re-naissance du Rendez-vous musical de Laterrière il y a cinq ans.

Mais aussi sans doute au bedon bien rond de la violoniste Élise Lavoie, promesse d'une autre nouvelle vie d'ici quelques mois...

Commentaires

Podziwiam styl, w jakim tekst zostal napisany, bo rzadko zdarza sie, by trafic na cos takiego na internetowym stronau. Poza tym, notka zawiera wielu waznych informacji, wiec to nie tylko przyjemne w lekturze „lanie wody”, ale cos zdecydowanie bardziej wartosciowego. Dzieki!

Écrit par : ubezpieczenia grupowe indywidualne | 26/09/2013

Les commentaires sont fermés.