Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2009

Décès d'un Pelletier

claudeFlickr.jpgMon oncle Claude vient de mourir. Claude Pelletier, père blanc missionnaire d'Afrique. Dans la famille de mon père, ce n'était ni le plus vieux, ni le plus malade. Au contraire.

À 84 ans, il semblait en pleine forme. Après avoir passé la plus grande partie de sa vie en Tanzanie (au Tanganyika jusqu'à la fusion avec Zanzibar en 1964), il vivait à la maison des Pères Blancs de Québec, d'où il partait très souvent, pour aller à St-Roch-des-Aulnaies, ou ailleurs au Québec, travailler, dire des messes, voir ses amis, visiter d'autres personnes, de la famille ou non. C'est au cours d'un de ces voyages qu'il a été foudroyé par une infection aigüe.

Je l'ai vu il y a moins d'un mois, à Saint-Roch-des-Aulnaies, lors d'une réunion de famille. À sa demande, J'ai pris cette photo de lui, devant la petite chute près de la Seigneurie des Aulnaies. Il ne l'a pas vue, malheureusement: comme on m'avait dit qu'il était dans un chalet, j'ai supposé qu'il n'avait pas accès à son ordinateur, alors j'attendais un peu pour la lui envoyer...

On ne sait jamais ce qui nous attend, ni ce qui attend ceux qui nous entourent...

C'est lui qui a béni mon mariage, en 1970, en l'église Sainte-Thérèse d'Arvida. Il a dit la messe de funérailles de sa soeur Marcelle, la première de la fratrie à partir, l'an dernier, et nous étions à nouveau réunis pour le service anniversaire il y a trois semaines.

Même si un service anniversaire n'a rien de lugubre, nous avons tous souhaité, à ce moment-là, trouver une raison plus joyeuse pour nous réunir (par exemple les 60 ans de vie religieuse du père Claude, l'an prochain). Mais notre voeu ne se réalise pas: nous retournerons là-bas, dans une semaine, pour les funérailles de mon oncle Claude. (Je reparlerai peut-être de St-Roch à cette occasion!) Pourtant, tous pensaient qu'il dirait quelques autres messes pour les siens avant de partir lui-même.

C'est un choc pour la famille,

et pour moi, je l'aimais bien...

Commentaires

Merci DENISEpour le résumé que tu as fait sur la vie de ton oncle le père CLAUDE .Lorsque ton père m'a appris son décès, j'ai pensé qu'il avait eu une crise cardiaque. La vie est donc fragile .! Il faut profiter du moment présent. Toutes mes condoléances pour la perte de ton oncle chéri. sincèrement MARGUERITE

Écrit par : MargueritE | 08/08/2009

Dziekuje za zamieszczenie notki; jest, przynajmniej ja tak uwazam, bardzo przydatna i fajnie napisana. Czekam na wiecej, bo mam zamiar stac sie stalym bywalcem tego bloga.

Écrit par : ubezpieczenia grupowe pracownicze | 18/11/2013

Les commentaires sont fermés.