Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2008

Classique... populaire

serhiySalov.jpgDeux concerts réjouissants en fin de semaine à Jonquière : réjouissants parce qu’ils ont fait salle comble, indiquant par là l’intérêt marqué du public saguenéen pour la musique classique.
Et aussi parce qu’ils étaient bons, je puis l’affirmer pour l’un d’entre eux, celui de l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui a proposé, samedi soir à la salle François-Brassard un programme riche (Mozart, Beethoven, Stewart Grant) et deux solistes superbes. Il sonnait particulièrement bien, notre orchestre: peut-être l’acoustique de François-Brassard est-elle meilleure que celle de l’auditorium Dufour, nos deux vieilles salles régionales.
Le pianiste saguenéen Matthieu Fortin a proposé le concert-rondo  (K.382) de Mozart: jeu vif, assuré, léger, nuancé,  bref, parfait.
L’autre pianiste, Serhiy Salov (photo), qu’on avait entendu aux Jeunesses musicales à Jonquière le printemps dernier, a soulevé la salle par son interprétation du grandiose concerto no. 4 de Beethoven: passionné, virtuose, faisant par son jeu monter d’un cran la motivation et la performance de l’orchestre et de son chef Jacques Clément. Enlevant, pour tout dire.
Dimanche, les Jeunesses musicales proposaient à la salle Pierrette-Gaudreault (c’était plein, on a refusé du monde), un concert violoncelle et piano, avec Ariel Barnes (photo) et Brian Wagorn (piano). Je ne me sentais pas très bien, j’y suis allée quand même, mais j’ai dû partariel_barnes_3.jpgir à l’entracte: j’avais mal au coeur, à la tête, une sorte de gastro qui m’a embêtée toute la nuit. Je n’étais donc pas très bien disposée pour ce programme très lourd, Debussy, Ravel (Gaspard de la nuit, c’était bon), suivis d’un Messiaen soporifique. Les artistes étaient excellents, mais bref, mon jugement est peut-être altéré par  mon état physique.
Petite remarque: alors que les JMC offrent un programme bien complet, comportant des notes intéressantes sur les oeuvres et les compositeurs (malheureusement écrit en minuscules caractères), l’Orchestre se limite à une feuille insérée dans le programme de la saison, comportant un court cv des solistes, la listes des oeuvres jouées et celle des musiciens. Le chef donne quelques explications à l’occasion sur les oeuvres, mais on aimerait tout de même qu’un orchestre de cette envergure fournisse une documentation plus étoffée.

Commentaires

Dziekuje za zamieszczenie notki; jest, przynajmniej ja tak uwazam, bardzo przydatna i fajnie napisana. Czekam na wiecej, bo mam zamiar stac sie stalym bywalcem tego bloga.

Écrit par : ubezpieczenia grupowe | 18/11/2013

Les commentaires sont fermés.