Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2008

Pourquoi se noyer?

Dès que les beaux jours arrivent, les Québécois ne se peuvent plus. Ils sautent dans des chaloupes pour aller à la pêche, ils montent dans les embarcations fragiles quand l’orage gronde, ils omettent de mettre des gilets de sécurité, ils se lancent dans les chutes et les rivières en furie (ma photo a été prise à La Baie il y a quelques jours), ils plongent dans deux pieds d’eau. Même les enfants, quand on les laisse une minute sans surveillance, trouvent le moyen de franchir les barrières qui entourent les piscines.
Et c’est la tragédie...

Les noyades, dommage collatéral de l’été aussi incontournable que les moustiques et l’odeur de merde qui s’élève des champs.
On dirait une folie collective qui se traduit par une irrépressible envie de se pitcher à l’eau.
Comme s’ils ne savaient pas que l’eau, c’est dangereux.
C’est sûr qu’on a eu huit mois pour l’oublier...

fjordSag.jpg

 

Commentaires

Tu as mille fois raison au sujet des noyades inutiles par imprudences.Tant qu'à moi , je suis oubligé de te dire que lorsque j'étais jeune je plongeais dans six pieds d'eau sans savoir nager.La jeunesse est l'âge des imprudences Hier ton père et moi avons passé quelques heures à la Baie Le site tout près de l'auberge des vingt-et un est merveilleux . Ta photo de cette belle baie est très bien réussie.Esuite une petite visite au Musé du FJORD ET POUR TERMINER À LA PYRAMIDE. Je vous souhaite un bon voyage en Espagne. Marg.

Écrit par : Marg Broue. | 08/08/2008

Świetnie zgłębiony temat, a sam post daje dużo do myślenia. Czekam na jakieś nowości na blogu!

Écrit par : ubezpieczenia grupowe | 26/09/2013

Les commentaires sont fermés.