Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2008

Quand l'orgue swingue

rPerrin.jpg

J'ai bien aimé le concert de l'organiste trifluvien Raymond Perrin présenté hier (22 juillet) à la Cathédrale de Chicoutimi. Excellent technicien, l'homme possède l'art de faire swinguer son instrument, ce qui n'est pas peu dire quand il s'agit d'un orgue. Son style est dynamique, et entraînant, tout est bien découpé, le rythme toujours asez rapide et l'exécution nuancée et sans bavure.
Un court programme très bien pensé: quatre pièces de Bach en première partie,  incluant la célèbre Toccata et fugue, toujours belle, toujours impressionnante, présentée ici dans une exécution sinon transcendante, du moins réfléchie, sensible et fluide. César Franck, Gabriel Pierné et Jehan Alain ensuite.
Pour terminer, il a improvisé sur deux thèmes, j'avais pensé que l'on pourrait lui suggérer Yesterday (à cause de Paul McCartney) , et Il était un petit navire (à cause du Belem). L'organiste de la cathédrale Céline Fortin lui a proposé... Yesterday, et Partons la mer est belle. C'était très intéressant de le voir travailler, creuser ses mélodies, explorer les jeux de l'orgue, concocter des variations et mélanger les thèmes des deux pièces en mettant davantage l'accent sur ceux de Yesterday.
Bref, un superbe concert, le meilleur des trois que j'ai entendus de cette série de cinq concerts gratuits à la cathédrale. J'ai manqué les deux premiers, et il faudra attendre l'été prochain pour les suivants.

Commentaires

Dziekuje za zamieszczenie notki; jest, przynajmniej ja tak uwazam, bardzo przydatna i fajnie napisana. Czekam na wiecej, bo mam zamiar stac sie stalym bywalcem tego bloga.

Écrit par : ubezpieczenia grupowe pracownicze | 26/09/2013

Les commentaires sont fermés.