Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2008

Meurtre légal

369409226.jpgL’exécution d’un condamné à mort par injection de trois produits est déclarée légale aux États-Unis. Étrange pays où on tente de dissimuler, sous des dehors “humains” la barbarie du meurtre érigé en acte légal et permis.
Condamner à mort, c’est répondre à l’éventuelle sauvagerie d’un meurtre ou d’un crime commis par un individu par une sauvagerie encore plus grande: le meurtre institutionnel, décidé, approuvé et encadré par l’État.
Le bourreau est un criminel payé par l’État pour tuer tout en ayant l’air de faire autre chose: donner un spectacle, accomplir un devoir, endormir quelqu’un...
Si on tranchait la tête du condamné, en public, comme on le faisait autrefois, est-ce que le peuple accepterait cela? Il me semble que ça protesterait plus fort, mais je n’en suis pas certaine.
Les exécutions publiques sont encore monnaie courante dans nombre de pays, avec lesquels d’ailleurs les États-Unis font de bonnes affaires.
Tout procès qui aboutit à une condamnation à mort est à mon avis un simulacre de procès, y compris aux ÉU. Cependant je reconnais que c’est pire ailleurs, en Chine par exemple, et dans nombre d’autres pays où les “droits de l’homme" n’existent tout simplement pas.
Là se déroulent des exécutions sommaires, sans même un simulacre de procès, et nous avons bien peu d'informations sur le nombre et sur la cruauté de ces crimes.

Commentaires

Dziekuje za wszystkie praktyczne informacje i za to, ze moglam milo spedzic czas. Prosze poinformowac mnie, gdy pojawia sie nowe wpisy; czy jest to mozliwe? Mam wielka nadzieje, ze tak. Jeszcze raz dzieki.

Écrit par : ubezpieczenia grupowe indywidualne | 26/09/2013

Les commentaires sont fermés.