Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2008

Hockey: suite et fin... numéro 2 !

384329007.jpgLe sport aujourd’hui a pris la relève  de la guerre, des luttes tribales, des combats individuels pour régler des conflits. Il offre une canalisation, une mise en mots, en images et en activité sociale à la violence brute des mâles. Ces derniers acceptent en général cet encadrement de leurs pulsions, car il leur offre finalement beaucoup d’avantages: il permet au jeune garçon de grandir, d’apprendre, de s’ouvrir et même de cultiver ses possibilités physiques, et donc de devenir un homme complet.
Mais de temps à autre, la vapeur monte, la testostérone prend le dessus et les coups pleuvent.1124795450.jpg Il suffirait que les bagarres soient bannies des matches de la Ligue nationale de hockey pour que les ligues mineures les bannissent à leur tour.  On ne peut pas demander à la LHJMQ de donner l’exemple aux plus vieux, c’est l’inverse qu’il faut faire.
Cependant, si au hockey, on interdit les combats à mains nues quand tombent les casques, ne va-t-on pas encourager les coups plus sérieux et plus vicieux, un dardage dans le ventre ou le dos pendant que l’arbitre regarde ailleurs, un petit coup de patin sur une jambe, une mise en échec plus sévère... Je ne sais pas.

Et la boxe?

Par ailleurs, expliquez-moi une chose: pourquoi on met en scène, en ondes, en spectacle des combats de boxe, où les adversaires se tapent directement dessus, à coups de poings, visant la tête ou l’estomac et s’infligeant des blessures parfois assez graves, où il faut, pour gagner, envoyer l’autre au tapis, et sans connaissance de préférence.

Et la foule applaudit à chaque coup porté, applaudit quand l’un des boxeurs s’écroule. Parfois le sang coule et les gens applaudissent encore plus fort. Si ça ce n’est pas de la violence, encouragée, télédiffusée, citée aux jeunes comme un but à atteindre....

Oui, je sais, des gens que je connais très, très bien me diront que je ne comprends rien à la boxe...


Commentaires

Bon,

Alors, la différence entre la boxe (et autres disciplines de combat) et les autres sports, c'est que dans ces derniers, le but n'est PAS de se battre, alors qu'à la boxe, les deux adversaires sont là pour ça, ils se sont entraînés sans relâche pour se frapper et éviter de se faire frapper - avec une discipline difficilement comparable en passant - et non pour mettre une rondelle ou autre gogosse dans un but...

Je dirais que tu ne connais rien à la boxe NI aux effets incontrôlables de la testostérone (grand bien t'en fasse)
xxx

Écrit par : El Hijo boxeador | 23/04/2008

Dziekuje za wszystkie praktyczne informacje i za to, ze moglam milo spedzic czas. Prosze poinformowac mnie, gdy pojawia sie nowe wpisy; czy jest to mozliwe? Mam wielka nadzieje, ze tak. Jeszcze raz dzieki.

Écrit par : ubezpieczenia grupowe | 26/09/2013

Les commentaires sont fermés.